mardi 9 avril 2019

КОК БОРУ - Kok-Boru

Connaissez-vous le Kok-Boru ?

Si vous avez lu les Cavaliers de Joseph Kessel, vous connaissez cette pratique équestre, l'un des jeux nomades d'Asie centrale. Il s'agit du sport national afghan: le Bouzkachi. Littéralement l'attrape-chèvre. Au Kirghizistan, on l'appelle le Kok-Boru, littéralement le loup gris.

Crédit: Susan Meller.

Depuis 2017, il est inscrit au patrimoine immatériel de l'Unesco . Voila la description qui en est faite: "Le kok-boru, jeu équestre traditionnel, est la synthèse de pratiques traditionnelles, de performances et du jeu proprement dit. C’est un jeu traditionnel dans lequel deux équipes de cavaliers tentent de déposer une carcasse de chèvre (remplacée par un moulage de nos jours) ou « ulak » dans le but de leurs adversaires. La communauté des détenteurs inclut des joueurs répartis dans des équipes de ligue supérieure, semi-professionnelles et amateurs, ainsi que le grand public.   ......."

Depuis la création sous l'égide de l'Unesco des jeux nomades mondiaux / world nomad games, ce jeu kirghize est présent parmi les 37 traditions représentées.

Réservé aux adultes, il ne fait pas partie de la liste des jeux kirghizes proposés lors des jeux pour enfants nomades, version pour les plus jeunes et sous le patronage de l'Unicef des jeux mondiaux


 Afin de faire découvrir cette tradition au plus grand nombre et de permettre aux plus jeunes de jouer, la fondation des jeux nationaux kirghizes :"Кыргыз эл оюндары" a soutenu le développement et la diffusion d'un jeu de plateau. Le jeu du Kok-Boru est donc ainsi devenu le premier jeu de plateau édité au Kirghizistan. Il est accessible à partir de 7 ans.

 Crédit: Kabar.

Si vous souhaitez en savoir plus et faire connaître ce jeu équestre, je vous invite à soutenir ce projet:  Kok-Boru: L'âme du Kirghizistan, un documentaire de Guillaume Chamerat et Raphaëlle Vivent.