vendredi 1 janvier 2021

dimanche 22 novembre 2020

Qu'est-ce que c'est ? - Что это такое?

Une autre énigme à résoudre, cette fois du coté de la pédagogie soviétique. Un étrange album photographique à base de photomontages et de questions d'arithmétique. En règle générale la photographie aide l'enfant à deviner la réponse au problème mathématique posé. Ici, rien de tel. 

Peut-être que l'énigme est double? Réussir à trouver l'objet manquant sur la photo, voire la destination des objets présentés tout en trouvant le résultat du calcul à effectuer.

 

 




 
L'ensemble de l'enveloppe est visible ici
 
Qu'est que c'est?
Mikhail Gershenzon. 
Photographies: V. Gryuntal, G. Yablonsky
Raduga, 1932

mercredi 18 novembre 2020

Qu'est-ce donc que cet étrange objet ?

Sur le FB du Munaé, ce quizz... quel est cet objet, issu de ses collections?

Crédit: Munaé.

Réponse en image:



 

source: Digital library - University of Pennsylvania
 
Du matériel Montessori, pour que les enfants s'entrainent à lasser, boutonner. 
 
 

Source Etapes 225. outils pédagogiques. Page 177.
Enfance, dessins, objets, histoires – Littérature jeunesse, 
outils pédagogiques, illustrations, applications. Mai 2015.

"L’entreprise allemande Vereinigte Spezialmöbelfabriken a assuré la fabrication et la diffusion du matériel Montessori en Allemagne entre 1913 et 1935. Aujourd’hui, seules trois entreprises dans le monde sont autorisées par l’Association Montessori Internationale à reproduire ce matériel."

dimanche 15 novembre 2020

Alphabet Rivoire & Carret.

Vous souvenez-vous de ce jeu auquel nous jouions enfant ? 

"P... A... Pas de doute. Il manquait le T. Du bout de la cuiller, il fallait partir à la recherche de la lettre manquante, au milieu de la soupe aux poireaux. Tous les soirs d'hiver, on se retrouvait à jouer aux chiffres et aux lettres, sur le bord de l'assiette. Sous le regard vigilant de nos mères, ravies d'avoir trouvé ce subterfuge pour nous faire avaler notre potage."

Martine Orange pour Le Monde.  26 Août 1998: L'alphabet de Rivoire et Carret.

Qualité: Objets d'en France. 
Bernard Chapuis et Ermine Herscher. 
Photographies de Jean Boissonet. 
Editions du May. 1987. En vente ici.

Les propos de Martine Orange font écho aux souvenirs de Bernard Chapuis et Ermine Herscher, qui dans leur ouvrage, Qualité: Objets d'en France, introduisent ainsi l'article consacré au merveilleux subterfuge de nos mères.

"Dans la panoplie des brimades gastronomiques infligées à heures fixes (et après s'être lavé les mains), les mères attentionnées avaient le choix entre le foie de veau ou les endives, le chou-fleur ou la cervelle. Mais il existait une torture beaucoup plus raffinée, qui tout à la fois récapitulait une semaine de goûts médiocres et retapait le potage de la veille: c'était le tapioca, dont les particules transparentes sont tombées en désuétude. Heureusement venait le lendemain, moins cruel et plus encyclopédique, c'était le jour des pâtes alphabet. Nageant dans le bouillon ou la soupe, les vingt-six lettres réjouissaient les potaches. Les plus grands des enfants cherchaient au fond de l'assiette, pour les étaler sur le bord, les lettres qui serviraient à écrire des gros mots pour faire rire les petits. Les plus énormes n'étaient que des ariettes, tels popotin ou taratata. La pâte à alphabet a sans contexte toujours été signée Rivoire et Carret."

Et pourtant impossible de trouver la trace historique de ces pâtes alphabet chez Rivoire et Carret. Il y a bien les pâtes à potage ou le vermicelle fin, mais impossible de trouver un visuel ancien de l'alphabet. 

 
 RIVOIRE & CARRET - Publicité 1956. En vente ici. 
 
En revanche, la silhouette imaginée par Armand  Rapeño dont les esquisses ont été évoquées dans ce billet sont, elles, toujours bien présentes des années plus tard. Indéfectible fidélité entre la marque et l'artiste qui a façonné son identité visuelle. 
 

Publicité d'Armand Rapeno. Circa 1925. 
Vient compléter une série présentée ici.
 
Les potages mis en scène dans les publicités évoquent le vermicelle sous sa forme la plus basique alors que nous les retrouvons bien commercialisés aujourd'hui avec la renaissance de la marque. En 1987, à Marseille, quand l'entreprise tournait encore à plein régime, Bernard Chapuis écrivait : "les alphabets sont toujours façonnés dans des moules en bronze, plus précis que le téflon, employé à d'autres dessins, et capables de supporter une pression de 100 kilos au m2."
 

Extrait d'un catalogue de 1929. Bibliothèque Forney
 

Sur la chaine ouverte récemment par la marque pour les nostalgiques des publicités de notre enfance, nous retrouvons cette seule allusion à l'existence des alphabets.
 

Publicité Alphabet Rivoire et Carret :

mercredi 11 novembre 2020

Enfants de Paris ou d'ailleurs.

Dans l'article que Pierre Belvès consacre aux albums à colorier dont la première partie est présentée ici, disponible sur le blog Aux couleurs de Pierre Belvès, nous retrouvons une présentation de coloriages toujours édités par le Père Castor, cette fois à destination des enfants plus âgés. Si Premiers coloriages de Pierre Belvès s'adressent aux plus jeunes, jusqu'à 5 ans, ceux dessinées par Gerda Muller ont été conçus pour les moins de 15 ans.

 Enfants de Paris ou d'ailleurs. 8 frises à colorier dessinées par Gerda.
Père Castor - Flammarion. Coll. pers.

Le coffret comprend 8 leporello:

  • Amusons-nous
  • En musique
  • J'aide papa
  • J'aide maman
  • Les apprentis
  • Le jardin des plantes
  • A Paris dans ma rue
  • Le Luxembourg

C'est ce dernier qui est reproduit dans l'article ci-dessous et dont je partage quelques extraits. Nous reconnaissons dans les titres ci-dessus, ceux de frises en couleurs disponibles en plus grand format, toujours chez le Père Castor.

 

 Enfants de Paris ou d'ailleurs. Le Luxembourg par Gerda.
12 images à colorier
Père Castor - Flammarion. Coll. pers.

Le principe est le même que celui des grandes frises à colorier de Pierre Belvès. Un fond noir pour soutenir les couleurs choisies par les enfants. Pour les premiers coloriages, ce sont des fonds clairs et plutôt pastels qui avaient été retenus. 

"Les enfants de Paris. il ne s'agit pas ici de copier des modèles, ni de barbouiller de grandes surfaces. 

Cette suite d'images à peindre ou à colorier est faite pour exercer l’œil, la main, le goût. 

Complément indispensable du dessin libre, elle réserve beaucoup de plaisir aux petits et surtout aux plus grands (jusqu'à 15 ans et au delà). A chacun d'inventer la couleur.

A chacun de faire  de chaque page une œuvre personnelle. Le fond noir permet immédiatement des effets intéressants."

Enfant sirotant sa grenadine. Interprétation d'une des images de la frise du Luxembourg.  D'autres ci-dessous pour laisser libre court à l'imagination de vos enfants.


 
 
Guignol, promenade à dos d'âne, le manège.
Images de Gerda Muller. Frise à colorier, le Luxembourg.
Enfants de Paris ou d'ailleurs- Père Castor - Flammarion

mardi 10 novembre 2020

Pierre Belvès au Musée des Arts Décoratifs

A l'époque à laquelle les premiers coloriages sont publiés, Pierre Belvès crée l'atelier des moins de treize ans au sein des Arts Décoratifs avec l'aide et le soutien de Yolande Amic et François Mathey.

 

Nous pouvons retrouver des clichés et la chronologie de cette aventure sur le site du Mad.

 

 

Également mentionnée sur sa page FB, le reportage photographique et le court métrage qu'Agnès Varda réalisa sur les enfants. 

Pour en savoir plus, je vous invite à écouter la causerie de Caroline Belvès, assistante de Pierre Belves qui raconte avec force d'anecdotes la pédagogie de l'artiste, notamment au sein de l'atelier. Fichier audio n°2.

lundi 9 novembre 2020

Pierre Belves chez le Père Castor. Premiers coloriages.

 Pour faire suite au billet de dimanche, le volet n°5 du coffret: mon jardin.

Premiers coloriages. Pierre Belvès.  Père Castor. 1952. coll.pers. 
Il possible d'agrandir l'image, en cliquant dessus.

Dans un article posté sur l'excellent site qui lui est consacré, Pierre Belvès présente cette série de 10 leporello ou frises, destiné aux jeunes enfants. Il donne également son avis sur la production des albums à colorier de cette époque ainsi que sur le bénéfice de leur utilisation lorsqu'ils sont bien conçus.

Article origine inconnue posté sur 
 
 
crédit: Oh les beaux dessins.

Les oignons présentés dans l'article font partie de la frise " mon jardin".

Coloriages : radis, haricots, carottes.
Premiers coloriages. Pierre Belvès.  Père Castor. 1952. coll.pers. 

Ce sont donc 10 dépliants de 15x15 cm de 12 images chacun dont voici les titres:
  1. Crayons ou pinceaux (auquel appartiennent les étoiles de l'article ci-dessus)
  2. Jeux de couleurs  (idem les formes géométriques)
  3. Mes jouets
  4. Friandises
  5. Mon jardin
  6. Ma poupée
  7. Fleurs et fruits
  8. Dans les champs
  9. Dans les bois (idem l'écureuil)
  10. A la plage (idem le château de sable)
Les couleurs des fonds pastel varient selon les éditions