lundi 28 octobre 2019

Rapeño: une naissance en Espagne, une enfance parisienne?

Depuis ce premier billet qui posait la question de l'identité d'Armand Rapeño, une page Wikipédia a été crée, vraisemblablement par ce visiteur anonyme du mois de Juillet.

Elle reprend comme année de naissance de l'artiste 1858, date régulièrement reprise par les maisons de vente et les libraires d'anciens. Intuitivement je pense que cette date est erronée et cela pour plusieurs raisons.

En 1936, Armand Rapeno, aux cotés d'autres artistes talentueux,  témoigne auprès du journal Comoedia de son plaisir de dessiner des livres illustrés. Il avoue à cette occasion n'avoir que 50 ans.


































Les gosses aiment toujours les animaux.
Voilà pourquoi les livres d'étrennes en sont pleins.
Comoedia 23 décembre 1936. Source Gallica.

En 1938, Jean d'Ylen (né Jean-Paul Béguin) l'ami d'enfance d'Armand Rapeño décède. Nous le savons parce qu'il le mentionne dans la nécrologie reproduite dans le numéro 181 de la revue Vendre : tout ce qui concerne la vente et la publicité de décembre 1938.

sources: bibliothèques spécialisées Paris.
Si Rapeno avait une cinquantaine d'années en 1936, il serait né aux alentours de 1886, date de naissance de son ami Jean-Paul Béguin dont la biographie est mieux documentée. Martine Delerm s'en est assurée en se procurant la copie d'acte de naissance de ce dernier.

Est-ce plausible?

En 1922, l'artiste est répertorié dans l'annuaire du commerce Didot-Bottin au 10 rue Frémiet dans le XVIe arrondissement à la rubrique dessinateurs artistiques et industriels. Il aurait alors 36 ans.
Sur le site Hprints qui recense un grand nombre de vieilles revues et publicités, sont présentés des dessins de 1910 date approximative à laquelle il aurait commencé. Il serait alors âgé de 24 ans et cherche encore un peu son style. On pressent la ligne, encore fragile, que l'on retrouve plus tard dans ses dessins au trait.

Pour Albin Michel avec lequel il démarre une collaboration au milieu des années 30 - les deux ouvrages mentionnés dans l'article de Comoedia sont tous les deux édités par cette maison; il s'agit d'ailleurs probablement de Trois petits lapins blancs aux sports d'hiver et de Jacky boxeur  - il propose un dernier ouvrage en 1951. Jacky aviateur qui semble être son ultime création. Selon la même logique, l'année de ses 65 ans.


Jacky boxeur. 1937. Armand Rapeno. Albin Michel.


Cette hypothèse semble plus plausible que celle d'une naissance en 1858. Il faut maintenant l'étayer.

Si Rapeno a passé son enfance auprès Jean d'Ylen, il est vraissemblable qu'il ne soit pas né en France et qu'il soit probablement espagnol. Deux sources font état de sa nationalité: le journal "El Sol" dans son edition du 10 février 1921 mentionne l'affichiste espagnol en faisant référence à ses réalisations pour l'industrie cinématographique quand une étude dédiée aux films Albatros précise qu'"en 1924, des affichistes agréés dont Armand Rapeno, Espagnol qui a débuté avec des portraits de stars américaines (Mary Pickford, Mary Miles), travaille pour Aubert".* 


 
 Projet pour Pathe Baby. Approx 1930. 
Source l'Orangerie.


Affichiste pour le cinema, graphiste pour les catalogues de jouets, Rapeno put donc sans surprise prendre en charge la réalisation de projets publicitaires pour le nouveau projecteur familial Pathe Baby sous l'angle de l'enfance et de la famille.

* François Albera, Albatros. Des Russes à Paris, 1919-1929; éditions Mazzotta - 1998. page 55.


#Rapeno

jeudi 24 octobre 2019

Education populaire: une exposition des archives nationales.

Éducation populaire : engagement, médiation, transmission (XIXe-XXIe siècles) 


"Visant à l'émancipation et à l'épanouissement des citoyens, l'éducation populaire comporte de multiples volets. Animation scientifique, colonies de vacances ou encore engagement civique : l'exposition présente l'apparition successive de ces domaines d'action.
Des bibliothèques populaires du XIXe siècle aux marches étudiantes pour le climat en 2019, l'éducation populaire se réinvente en permanence"

9 thèmes pour cette exposition:
  1. L'engagement civique de la jeunesse et ses paradoxes 
  2. Les bibliothèques populaires à l'origine de la lecture publique
  3. Théâtre et cirque populaires
  4. La danse populaire : pédagogie, convivialité, folklore 
  5. De la vulgarisation à l'animation scientifique 
  6. Les « colos » : survivance du passé ou pédagogie innovante ? 
  7. Des artistes au service de l'éducation populaire 
  8. Des animateurs pour favoriser la vie sociale et culturelle 
  9. Education populaire et cinéma, un cheminement commun
Extraits:


Exposition sur les grilles des Archives nationales – Site de Pierrefitte-sur-Seine
Du 10 septembre au 19 décembre 2019 #EducPop2019

dimanche 15 septembre 2019

Un dimanche en Bretagne.

Prendre le temps, suivre les traces de Théodore Botrel. Écouter "les petits sabots" dans leur version contemporaine, découvrir la partition illustrée des aquarelles de Magdeleine Jacquier. S'y essayer au piano. Imprimer les coloriages de Jean Matet, les crayonner dans le jardin au soleil.





Les petits sabots, l'une des quinze partitions que l'on peut retrouver dans le recueil des trois albums de chansons pour les petits bretons parus en 1901 aux éditions Fortin.
Ce recueil a été réédité par la même maison d'édition agrémenté d'une version audio.

Un court extrait audio de cette chanson interprétée par Julie Rousseau et Olivier Andrys et les musiciens du groupe "Sorties d'artistes"

On retrouve cette chanson dans le livret de cartes postales à colorier proposé par les chemins de fer de l'ouest et illustré par Jean Matet.


Edité par Ondet et  Imprimé chez Devambez. Circa 1900.

mardi 3 septembre 2019

Arte. Portrait d'enfant. 3 minutes pour aller à la rencontre des enfants du monde.

Arte propose depuis quelques années d'aller à la rencontre des enfants du monde. Une formule audiovisuelle, héritière des albums jeunesse des collections "Enfants du monde" chez Nathan ou Enfants de la Terre chez Père Castor/Flammarion.

Je vous invite d'ailleurs à la lecture de cet article: Un tour du monde des enfants en photos. La collection « Les Enfants du monde » de Dominique Darbois par Christophe Meunier.

Chaque dimanche matin, Arte propose aux jeunes spectateurs une heure trente de programme: le Arte Junior Mag. Trois minutes sont consacrées aux enfants du monde: Ils ont ton âge. L'émission permet à son jeune public de "découvrir le mode de vie d’autres enfants dans le monde. Dans un portrait en trois volets, un enfant présente sa famille et lui- même. Il fait visiter son école aux téléspectateurs, il parle de ses loisirs et de ses rêves d’avenir. A titre d’exemple, il y a eu un petit surfeur à San Diego, ou encore un petit Chinois qui a quitté sa famille pour intégrer une école de ping-pong à Pékin."

Cette semaine Arte emmène les enfants au Kirghizistan, à la rencontre d'Alikhan. Alikhan s'entraîne au Kok-Boru déjà évoqué dans ce billet. Ce portrait a été réalisé par Guillaume Chamerat et Raphaëlle Vivent en marge de leur documentaire Kok-Boru: L'âme du Kirghizistan.

lundi 2 septembre 2019

La Vie Active.

En ce jour de rentrée scolaire, je choisis d'aborder le travail manuel dont j'ai le sentiment qu'il a été réduit à peau de chagrin sauf motivation particulière de l'enseignant ou pédagogie spécifique. Les activités périscolaires, un temps rendues obligatoires, permettent à certains de se réaliser et d'apprendre différemment en dehors de la voix académique. 

Rapidement évoquée dans un précédent billet, la revue Vie Active, fondée par Albert Boekholt fut l'une des pionnières et une référence majeure sur le sujet. En accord avec l'esprit scout: "apprendre par l'action"  (le fondateur et le directeur artistique étaient tous deux scouts), cette pédagogie se revendiquait de l’Éducation Nouvelle, et il n'est pas rare de voir cette revue ainsi que les manuels éponymes mentionnés dans les bulletins de l'ICEM. Proche des méthodes Montessori et Freinet, nous savons également qu'elle fut abondamment utilisée dans les années soixante-dix par les professeurs d'EMT - l’Éducation Manuelle et Technique, l'actuelle Technologie.

Bruno Garnier et Pierre Kahn y consacrent un chapitre complet dans leur ouvrage publié aux Presses universitaires de Rennes: Éduquer dans et hors l’école - Lieux et milieux de formation. XVIIe-XXe siècle. Nous avons la chance que l'intégralité du texte soit accessible en ligne: 
Travaux manuels éducatifs et occupations d’amateurs dans et hors l’école (1890-1975). Le modèle artisanal de la Vie active.

Pour illustrer ce billet, j'ai choisi la couverture du centième numéro, illustrée une fois encore par Pierre Joubert qui fut un temps le directeur artistique de la revue. Si l'on ne présente plus cet illustrateur dans le cercle scout, on ne peut oublier qu'il collabora également à un certain nombre d'ouvrages et supports pédagogiques. Ceux de ma génération se souviennent des premiers albums rouges de la collection la Vie privée des hommes chez Hachette. On peut également mentionner les affiches scolaires de la collection Scènes d'histoire de France aux Editions Rossignol.


Couverture du n°100 de la revue Vie Active.
Illustration de Pierre Joubert. 1965 - Coll.pers. 

Ce numéro fut édité à l'occasion du second congrès de l'Association pour le développement du travail manuel dans l'éducation et offert aux participants. Dans son édito, Albert Boekholt reprend le message qu'il avait transmis près de vingt ans plutôt, lors de la première publication. Quelques extraits:

---
"Partager équitablement ses loisirs entre des lectures choisies et des activités aussi fondamentalistes qu'on voudra, mais qui donnent dextérité et maîtrise de soi, c'est pratiquer une hygiène mentale salutaire."

"Préférer à la radio et au cinéma à perpétuité l'effort intelligent et personnel de quelques parties d'échecs ou autres passe-temps à combinaisons subtiles, c'est se donner des facultés accrues d'attention et de décision."
---

"Il nous semble vain d'attendre des institutions (elles sont le reflet des gens qui les font) que tout aille bien autour de nous."

vendredi 23 août 2019

La petite paysanne.

Un bricolage proposé dans le numéro 86 de la revue La Vie Active de 1963.


La petite paysanne par Michel Charlonnai. Coll. Pers

On l'imagine slave ou peut-être roumaine. En 1963 un enfant aurait reproduit l'illustration au papier carbone ou sur un papier calque. Une autre s'en serait inspirée pour créer une poupée originale. Aujourd'hui on peut tenter de la construire à la manière d'un paper-toy.


 Vie Active est une revue fondée par Albert Boekholt. Les activités manuelles proposées entrent dans le cadre d'une pédagogie proche de celle de Célestin Freinet.

 #EnfanceenRoumanie

jeudi 22 août 2019

Les voyages de Roudoudou.

Nous connaissons les illustrations d'Henri Gervese, illustrateur caricaturiste, pour la marine. Nous savons moins qu'il a dessiné une série d'images publicitaires pour la Phosphatine Falières.
Suivant le principe de ses croquis d'escales, qu'il avait réalisés dans les années 20 pour la Compagnie des Messageries Maritimes, nous suivons les aventures de Roudoudou, de Marseille en Chine. Cinq images dans lesquelles nous retrouvons les facéties et l'humour de l'artiste.









Qui était Roudoudou? Existe-t-il un récit pour accompagner ces illustrations?
Elles sont à retrouver pages 94 et 95 de la monographie que le petit neveu de l'artiste lui a consacré.
Gervese, peintre et marin. Jacques Schirmann. Editions du Gerfaut. 2006. 

#enfantsetpaquebots