mercredi 14 février 2018

Balul Costumat - le bal costumé.

Une traduction roumaine des livres "Nos enfants" et "Filles et garçons" d'Anatole France. Édité en 1959, les illustrations sont de Jules Perahim, artiste peintre roumain.







BALUL COSTUMAT :Le Bal costumé. Récits. Illustrations de Jules Perahim. Trad. J. Cotin. Ed. Tineretului, 1959, 56 p. + 12 F. pl. Contient : Balul costumat. Fanchon. Scoala (“L’Ecole”). Marie. Naiul (“La Flûte de Pan”). Gardjul lui Roger (“L’Ecureuil de Roger”). Curajul.(Le Courage”). Ziua Caterinei (“Le Jour de Catherine”). Micii lupi de mare (“Les petits Loups de mer”). Convalescenta. Peste cîmpuri. (“A travers champs”). Defilarea (“La Revue”). Frunze moarte (“Feuilles mortes”). Suzanne. La pescuit (“La pêche”). Greselile celor mari (“Les fautes des grands”). Prînzoletul (“La Dînette”). Artistul (“L’artiste”). Jacqueline si Miraut. 

Pour ceux qui s'interrogent sur les raisons qui ont pu motiver la traduction de ce livre en pleine période communiste, des réponses peuvent être trouvées dans Le numéro 11 de la seconde série (1993) de la revue Littérature et Nation, consacré à "La culture d'Anatole France". Ecaterina Cleynen-Serghiev y consacre un article sur l'accueil fait à l'oeuvre d'Anatole France en Roumanie.

samedi 3 février 2018

Nous sommes foot.

Plus que quelques heures avant que la fin de l'exposition "Nous sommes foot" ne soit sifflée.

"Dans le Paris huppé comme dans les cités défavorisées de Marseille, dans les banlieues d’Alger ou sur les plages de Malaga, le football rassemble et fait vibrer les Méditerranéens. Mais ce sport reflète aussi les clivages sociaux, la violence, le racisme et le fanatisme qui gangrènent nos sociétés. Il est miné par l’argent et les cas de fraudes se multiplient devant les enjeux financiers que représente le “foot business”.
Pourtant, les gradins des enceintes sportives se font aussi l’écho d’engagements citoyens de la part de joueurs et de supporters qui se sont emparés du ballon rond pour défendre des valeurs humanistes et un idéal méritocratique. Le football c’est aussi cela, un miroir grossissant qui nous raconte les combats sociaux et idéologiques de notre siècle, les vices de nos sociétés comme leurs plus belles histoires."

Premières fois - Vincent Duluc. Extrait du catalogue de l'exposition.
Nous sommes foot - Mucem - Marseille jusqu'au 4 Février 2017.

"Le football est pour beaucoup une passion d'enfance qui résiste aux années et continue de faire rêver à l'âge adulte. Il est empreint de souvenirs personnels, d'images, de bruits, de lieux et de sensations qui, lorsqu'ils refont surface, réveillent immanquablement une forme de nostalgie."

Pour les nostalgiques, en marge de l'exposition, à lire, à découper. Pour jouer.


Univers n°62 - Supplément à l'Okapi du 15 Juin 1974. 
Les jeux du ballon rond.
Illustré par Philippe Kailhenn, entre-autres.

Recortables. Sabino Atletich.



 
Евгений Мигунов. "0:0" Книжка без конца.
("Детский мир", 1959 год, художник Е.Мигунов)

 Das Falter EM-Quartett - Ruckspiel.com