vendredi 4 janvier 2019

De rebus quae geruntur.

Si l'on en croit la présentation qui en est faite par le Mucem, le rébus est né en Picardie.

"Au Moyen Âge, des clercs de notaire picards donnaient des spectacles sarcastiques en posant des devinettes sous forme d’images: ils les appelaient De rebus quae geruntur, ce qui signifie en latin “À propos de ce qui se passe”, d’où notre mot français “rébus”. "

Ce sont plusieurs centaines de rébus qui ont été déposés dans le fond du musée Marseillais. Certains ont fait l'objet d'une exposition il y a quelques années, placée sous le commissariat de Barbara Cassin: Après Babel Traduire.
Ces devinettes graphiques ont pour particularité de n'être traduisibles qu'en une seule langue. Les images universelles n'ont de sens que dans la langue dans laquelle elles ont été conçues. Ce qui explique leurs présences dans l'exposition dédiée aux langues et traductions où ils ont été présentés dans la section traduisibles/intraduisibles.

J'ai choisi de reproduire ici une estampe que je crois être du XIXème et conservée au Mucem.


Crédit:  Mucem.

A nouveau, saurez-vous le déchiffrer.